AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mar-mar, marcher dans la boue. {Cléa}

Aller en bas 
AuteurMessage
Hécate I. Winsley
    Coeur insouciant, vit longtemps.

avatar

Féminin Nombre de messages : 96
Age : 23
Localisation : Arlington.
Humeur : Nostalgique.
This is me :
Date d'inscription : 02/03/2009

<< Me on DOT >>
<< Ton groupe >>: Smilee.
<< Ta phrase fêtiche >>: Bénis sont les coeurs qui peuvent fléchir. Ils ne seront jamais brisés. ALBERT CAMUS.
<< Me & Other & Co' >>:

MessageSujet: Mar-mar, marcher dans la boue. {Cléa}   Dim 22 Mar - 21:24



    Le temps, dit-on, ne vient qu'une fois,
    mais on dit aussi qu'il faut avoir
    le temps de l'attendre.

    1oh3o; pause à la bibliothèque.

    Comme tous les jours, après deux heures de cours consécutives, tous les étudiants de l'université pouvaient s'occtroyer une pause. C'était une espèce de récréation, mais on appelle plus ça comme ça, à notre âge voyons. Notre Hécate elle, décida d'utiliser de cette pause d'une vingtaine de minutes afin de faire des recherches sur une peinture du moyen âge. Barbant qu'elle pensait, mais bon, il fallait rattraper son retard, étant nouvelle, et cela n'était pas toujours plaisant, surtout en histoire de l'art. Elle était donc allée à la bibliothque. Cette dernière était grande et regroupait des tonnes et des tonnes de volumes de livres. Les étagères étaient en bois, sculptées finement. On aurait put dire qu'elle avait déjà bien des années. Mais à sa plus grande surprise, Hécate, vit qu'elle était presque vide, il n'y avait que la documentaliste à portée de vue, mais personne d'autre, et ça, autant vous dire que ça lui flanquait la trousse, la faisant frissonner.

    Hécate arpenta donc les allées à la recherche d'un livre précis sur l'histoire de l'art. Et c'est alors, qu'elle vit au loin tout au fond de la bibliothèque, Cléa Campbell, une fille qui ne l'aimait pas trop et inversement. Mais bon, il fallait mettre les choses au clair. Qu'elle ne l'aime pas certes, mais ne là à ce qu'elle lui empêche de vivre sa vie, amoureuse du moins, là ça allait beaucoup moins bien. Alors pour une fois, elle ne se laisserait pas faire par quelqu'un, surtout si c'était pour passer à côté de William, son meilleur amie, la c'était la plaie, elle voulait se faire des ami(e)s, pas des ennemi(e)s. Elle se dirigea donc vers le fond de la bibliothèque; Cléa semblait bien étrange, et elle fonçait droit vers le mur, elle avait besoin de lunettes. Puis, elle la vit s'arrêter quelques secondes devant, fermer les yeux et repartir dans sa marche. Hécate accourut donc, l'attrapant violemment par le bras. Puis tout se passa très vite, Cléa marcha à travers je ne sais quoi, une lumière l'aveugla lui fit fermer les yeux et elles basculuèrent dans un vide, dont elle ne savait rien. Que lui arrivait-il ça elle n'en avait aucune idée ...

    arrivée à destination.

    Après quelques minutes de totale panique, elle se sentit chuter, voyant déjà Cléa sur ses deux pieds, sur quelque chose qui ressemblait fort à un parterre, elle ne faisait peut être qu'un malaise certainement et elle reprennait connaissance, mais non, elle atterit violemment sur les fesses, dans de la boue. Oui, de la boue. Mais où pouvait elle bien être, en tout cas cela l'intriguait fort. Elle ouvrit pleinement les yeux les écarquillants. Levant la tête elle revit Cléa, de son beau mètre soixante trois environ, debout, la toisant, assise dans la boue. Il lui faudrait des vêtements de rechange, sur. Tournant le regard, elle pouvait voir un champ, une ferme des maisons en bois, brique et paille, quelque chose qui lui rappellait vaguement l'ancien temps, cela existait vraiment à Arlington? Non, il ne me semble pas, pas à sa connaissance de moins. Elle regarda haut loin, semblant voir une espèce de beffroi, un chateau. Mais merde! Que lui était il arrivé, elle devenait folle pour sur. Elle tenta de se relever, toute dégoulinante de boue sur le bas des jambes, vacillant, encore trop choquée pour ouvrir la bouche. Tout ce qu'elle voyait n'était que charette, paysans et autres choses loufoques, à se croire au carnaval. Furieuse, elle se retourna vers Cléa, la saississant par les épaules et éttoufa un cri aigu du genre;

    Mais on est où là encore?!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea K.Campbell
    Clea -Dire "Je t'aime" reviens à dire " Je me rends"-Et je refuse

avatar

Féminin Nombre de messages : 457
Age : 26
Localisation : Ce qui compte c'est là où je vais...
Humeur : Je dirais qu'elle est au beau fixe pour le moment.
This is me :
Date d'inscription : 16/02/2009

<< Me on DOT >>
<< Ton groupe >>: Glamorous
<< Ta phrase fêtiche >>: Il faut que chaque jour compte.
<< Me & Other & Co' >>:

MessageSujet: Re: Mar-mar, marcher dans la boue. {Cléa}   Dim 22 Mar - 22:56


On dit que le temps fait les bons amis..


    Il était six heures lorsque le réveil de miss Campbell se mit à sonner. La jeune femme émit un son qui ressemblait grandement à un grognement. Manière d'exprimer son mécontentement sur l'heure bien trop matinale à laquelle elle devait se lever. La comparaison était certe peu attrayante et surtout pas vraiment sympathique pour la jeune femme mais c'était la pure vérité. Si quelqu'un c'était trouvé dans la même pièce qu'elle à ce moment là, il aurait sans aucun doute put croire qu'un animal était dans la pièce. C'est au bout de dix minutes que Cléa se décida enfin à ouvrir les yeux. C'est effectivement le temps qu'elle mis pour cloturer le débat intérieur qu'elle se faisait elle même dans son esprit. La problèmatique étant : Dois-je aller en cour où non ? A son plus grand plaisir, durant les cinqs première minutes elles n'avait fait qu'émettre des arguments qui répondait que non. Cependant, durant les cinqs dernière minutes elle trouva bien plus d'argument positif. Elle décida donc, et pas de gaitée de coeur, de sortir de son lit et se dirigea directement vers sa salle de bain dans le but de se réveiller
    complétement.

    Une heure plus tard, Cléa se trouvait dans son dressing , enroulée dans une longue serviette rouge elle observer une à une les étagères qui se trouvait dans la pièce. Lors des bons jours, Cléa aimait passer des heures dans cette pièce à fouiner un peu partout dans le but de créer des tenues totalement originales et que tout le monde remarquerait. Après tout elle avait une réputation à tenir. Cependant, tout cela commencé à vraiment lui pesé. Elle en avait assez de se cacher sans cesse derrière un masque qui devenait chaque jour de plus en plus lourd et à ses yeux de plus en plus moche. Elle aurait aimé que les gens qui l'entourent, qui l'envie ou qui la déteste puisse voir son vrai visage. Mais cela n'était pas possible. Elle concluer toujours cette réflèxion sur le fait qu'elle avait choisit elle même sa vie. Qu'elle n'avait donc pas le droit de s'en plaindre et devait assumer l'ensemble de ses décisions. Et il fallait tout de même avouer qu'avoir son statut comporté énormément d'avantage. Après quelques minutes de réflèxions, Cléa enfila une tunique marron clair et une paire de collants noirs. Elle enfila ensuite ses bottes de cuires marrons et sa veste de cuire de la même couleur. Laissant ses cheveux détachés elle sortit à grand pas de la pièce, satisfaite de sa tenue.

    La maison était totalement vide. Sa famille sembler avoir désertée les lieux depuis plusieurs heures maintenant. Décidant qu'il était bien trop déprimant pour elle de rester seule ici, elle prit les clés de son Audi et parti en direction de la fac. Aujourd'hui, elle allait se rendre dans les années hippies. Ses fringues était parfaits pour cela et au moins elle s'amuserait. Cependant, elle décida de ne le dire à personne. Passer une journée éloignée de tout le reste lui ferait du bien. Arrivé à la fac, elle ne se gara pas directement devant la bibliothéque car elle savait que sinon ses amis comprendraient rapidement qu'elle était dans une autre époque. Hors, elle n'avait pas envie qu'on la suive.Dix minutes après elle rentrait enfin dans l'enceinte du pays des livres. Un univers qu'elle aimait particulièrement, et oui, une vraie littéraire comme elle ne pouvait qu'aimer la bibliothéque. Passant rapidement par l'entrée elle se dirigea d'un pas rapide vers le fond de la salle, là où se trouvait la brêche. Se stoppant quelques secondes devant elle se concentra pour ne penser qu'aux années hippies. Faisant alors un pas en avant elle sentit quelqu'un attraper ses épaules et l'appeler. Cléa perdit alors le fil de ses pensées et n'eu que le temps de voir Hécate derrière elle avant que la lumière ne les recouvre totalement.


    - Hécate non !!!!

    C'était trop tard. Cléa aurait voulu sortir de la lumière est retourner dans la bibliothéque. Aucun doute, elles n'arriveraient pas dans les années hippies puisque son esprit ne s'était pas concentré dessus ! Mais où alors ? Au bout de quelques instant elle vit le sol s'approcher et compris tout de suite où elles allaient atterir. De la boue, ce ne pouvait être que le moyen âge. Quelques secondes plus tard Cléa attérissait debout sur le sol tandis qu'Hécate elle, atterit sur les fesses. Bien que Cléa ne put réprimer un sourire sarcastique elle se reprit rapidement en regardant autour d'elle. Pour le moment, personne ne les avaient vues, mais avec leur tenues elles allaient vite se faire remarquer et risquer de sérieux ennuis ! Hécate qui semblait alors affolé s'approcha de Cléa en lui demandant où elles étaient. Cléa lui répondit briévement...

    - Au moyen âge ! A cause de toi !!!

    Elle était en colére, cependant cela passer après leurs sécurité. Attrapant Hécate par le poigné elle avança en direction des arbres plus loins. Au moins elles seraient certainement à l'abris pour quelques heures...


    - Suit moi je vais t'expliquer !

_________________

    My sister are all my life.
    I need them.

    [/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doors-of-time.1fr1.net
 
Mar-mar, marcher dans la boue. {Cléa}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» retour sur les pneus mud thrashers ( suite dans la boue)
» Marcher dans l'ombre.
» La course dans la boue
» Le nez dans la boue !!!!
» On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autres époques. :: Moyen-âge.-
Sauter vers: